Pas de pénuries pour le reconditionné

Alors que les pénuries frappent de nombreux secteurs, comme le prêt à porter, notamment en raison de la difficulté à importer les produits depuis l’étranger, le secteur du reconditionné, basé sur un approvisionnement local, trouve son essor !  Coup d'œil sur une filière en plein boom :)

 

Des rayons vides et des porte-conteneurs surchargés

La pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement appliquées dans divers pays à travers le monde n’en finissent plus d’avoir des répercussions sur le monde qui nous entoure.

Dernière en date, une crise inédite de l’approvisionnement dans différents secteurs, allant de l’électronique (Apple a réduit sa production en conséquence) au prêt-à-porter (les géants de la fast fashion revoient leur modèle économique). En effet, alors que la production a ralenti dans de nombreux secteurs en raison des mesures restrictives adoptées par plusieurs pays fortement touchés par la pandémie (comme le Vietnam), la consommation elle a repris de plus belle dans les pays occidentaux avec la rentrée et l’approche des fêtes (comme en France où la croissance devrait monter à plus de 6%).

La conjoncture de ces deux facteurs provoque ainsi depuis plusieurs semaines de fortes pénuries et une inquiétude pour les mois à venir (découvrez en plus sur ce podcast de France Inter).

Mais tandis que la guerre fait rage pour se trouver une place à bord des porte-conteneurs (dont le prix explose ces derniers mois), le secteur du reconditionné lui ne connaît pas la crise.

 
Un porte-conteneur au large
Un porte conteneur au large
Source : © Getty / David Buzzard - media-centre.ca

Approvisionnement local : la clé du Reconditionné

Les difficultés croissantes à faire venir un produit de l’autre bout du monde soulignent avec une lumière crue les incohérences de notre modèle économique classique. La solution apparaît d’autant plus évidente : face à la crise des porte-conteneurs, l’approvisionnement local, et face à la crise de la production, l’économie circulaire et le reconditionnement (lire notre article sur les lunettes reconditionnées et l’économie circulaire).

Ainsi, on ne peut que saluer l’irrémédiable développement du marché de la seconde main (qui pourrait dépasser celui du neuf d’ici 10 ans) répondant d’un même coup à nos préoccupations environnementales et aux crises de production actuelles.

Des lunettes reconditionnées à la sortie de notre atelier de restauration
Des paires de lunettes “comme neuves”, à la sortie de notre atelier de restauration
Source : Oculus-Reparo.fr

A l’instar des produits électroniques reconditionnés de BackMarket, les lunettes de seconde main d’Oculus-Reparo.fr ne font pas défaut avec désormais 100 nouvelles références chaque mois disponibles au catalogue.

Avec plus de 16 millions de lunettes neuves vendues chaque année, notre source d’approvisionnement semble en effet virtuellement inépuisable !


 

Et vous ? Sauterez-vous le pas du reconditionné pour votre prochaine paire de lunettes ?